Skip to Content

Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw : « Le capitaine Dièye ne remplit pas les conditions statutaires pour démissionner de l’armée »

Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw : « Le capitaine Dièye ne remplit pas les conditions statutaires pour démissionner de l’armée »

Be First!

NETTALI.SN – Le capitaine Mamadou Dièye accusé d’avoir déserté et mis à la disposition de la Brigade prévôtale, ne remplit pas les conditions statutaires pour démissionner de l’armée. L’éclairage vient du colonel Abdoulaye Aziz Ndaw, auteur du brûlot « Pour l’honneur de la gendarmerie sénégalaise » et qui avait fait en son temps l’objet d’une procédure disciplinaire.

Dans une interview accordée au quotidien L’As de ce mardi 15 mai, le colonel Abdoulaye Aziz Ndaw s’en explique : « Le capitaine est entré en service selon ses propres dires en 2006. Il a 12 ans de service. Il ne remplit pas les conditions statutaires pour démissionner librement de l’armée. Le temps de présence détermine les droits. Il serait très simple dans de telles dispositions que des officiers ayant bénéficié aux frais de l’Etat de formations très pointues, démissionnent dès la fin de leurs études. Certaines formations peuvent coûter 1 million d’euros. Et nous n’arrivons à les réaliser que dans le cadre de coopération bilatérale. L’armée vous impose 10 de présence obligatoire après vos études ou votre stage ».

Pour le colonel Ndaw : « Un officier qui n’a plus la vocation ni la volonté de servir doit quitter l’armée. L’intérêt du pays est d’avoir des officiers qui répondent aux normes et présentent les dispositions physiques et morales de servir. Il est bon de revoir les critères de recrutement, les critères de sélection et surtout le recrutement direct à partir de titre universitaire. Je n’ai rien contre les officiers recrutés sur titre universitaire, mais je préfère la corniche, l’académie et après l’application. 5 ans de formation est un minimum pour former un officier. Parce que j’estime que l’officier doit servir un minimum de 15 ans pour pouvoir quitter. L’investissement est lourd. »

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*