Skip to Content

Exclusif – Commune de Diass : L’Etat veut déposséder des populations de leurs terrains

Exclusif – Commune de Diass : L’Etat veut déposséder des populations de leurs terrains

Be First!
by mai 16, 2018 A la une, Economie

NETTALI.SN – Le feu couve dans la commune de Diass. Des propriétaires sont sous la menace de spoliation de leurs terrains. Des terrains qui se trouvent dans les sites de recasement Kholpa, Pelham et Kawsara. Et ces propriétaires se disent déterminés à lutter pour conserver leurs terrains qu’ils ont acquis après de durs labeurs.

Ils soupçonnent l’Etat de connivence avec la SENELEC et les responsables de l’Aéroport Blaise Diagne de vouloir faire main basse sur ces terrains afin d’y ériger une centrale voltaïque. Dans un communiqué paru, il y a quelques jours, la Direction Qualité, Sécurité, et Environnement de la SENELEC portait « à l’attention de ces propriétaires du démarrage effectif du paiement complémentaire de 500 000 FCFA dans le cadre des impenses d’une centrale voltaïque de 25 Mégawatts ».

Ces personnes sont donc priées « de se rapprocher du Centre des services fiscaux de Mbour pour y retirer la fiche de paiement obligatoire et de se rendre à la banque SGBS de Mbour pour percevoir leurs indemnisations ».

Le hic, est que le coût de ces terrains dont la plupart ont été acquis depuis 2012 par leurs propriétaires, vaut plus que ce que la SENELEC veut débloquer pour les indemniser. Du fait que la localité est devenue très prisée en ce moment, compte tenu de l’urbanisation que connaît en ce moment même la commune de Diass. Les propriétaires des terrains trouvent ainsi dérisoires les montants proposés. C’est pourquoi, ils sont unanimes à refuser de percevoir les montants qui leur sont proposés par la SENELEC.

Les quelques rares propriétaires qui se sont rendus auprès des services mentionnés dans le communiqué, ont pu faire le constat qu’il y a des dysfonctionnements par rapport au mode d’indemnisation. Par, exemple, il peut y avoir deux terrains jumelés dans un même site d’une même dimension, or par rapport au montants proposés, il y a des inégalités.

Il y a, également que pour les besoins de l’implantation d’une centrale voltaïque, celle-ci aurait pu être érigée à l’intérieur de la Zone économique spéciale intégrée (ZESI) aménagée par l’Etat du Sénégal, soutiennent certains propriétaires de terrains qui refusent de céder.

 

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*