Skip to Content

Coopération bilatéral Sénégal-Royaume Uni :  Un partenariat en pleine croissance

Coopération bilatéral Sénégal-Royaume Uni :  Un partenariat en pleine croissance

Be First!
by janvier 20, 2020 A la une, Actualite, Politique

Le président sénégalais, Macky SALL, prendra part  au Sommet Royaume-Uni – Afrique sur l’investissement ce 20 janvier 2020 à Londres sur invitation du Premier Ministre britannique Boris JOHNSON. Le Sommet réunira des gouvernements, des institutions internationales et des entreprises autour des opportunités d’investissement en Afrique. (…). Le partenariat entre le Sénégal et le Royaume-Uni porte sur des domaines tels que : la promotion de l’emploi et de la croissance, notamment à travers le commerce et les investissements; la promotion de la paix, de la sécurité et de la bonne gouvernance, le commerce et les investissements, dans le domaine du soutien technique dans les secteurs du pétrole et du gaz, dans celui du développement social et économique ainsi dans celui du financement pour le développement.

Dans le secteur du commerce et de l’investissement par exemple, Le Royaume-Uni et le Sénégal ont signé une convention de non double  imposition en 2015 afin de promouvoir les investissements. Ainsi le Sénégal bénéficie d’un accès exempt de droits de douane et de quotas aux marchés britanniques. Le gouvernement s’est engagé à maintenir ces conditions après le Brexit. Il est également à noter que la Banque centrale va débuter en 2020 un ambitieux programme de coopération avec la Banque d’Angleterre.

Grâce à des investisseurs tels que BP, Cairn Energy plc, Lekela, la Société des Cultures Légumières, et West Africa Farms, le Royaume-Uni est en phase de devenir le plus grand investisseur de l’Union Européenne au Sénégal. Les  sociétés  britanniques  BP  et  Cairn  Energy  plc  sont  à  la  tête  des  deux développements majeurs au sein de la prometteuse industrie pétrolière et gazière offshore du Sénégal, et vont commencer à produire entre 2022 et 2023. BP a annoncé sa décision d’investissement définitive en décembre 2018, tandis que la joint-venture Woodside Energy – Capricorn Sénégal Limited (filiale de Cairn Energy plc) – Far et Petrosen a annoncé sa décision d’investissement définitive en janvier 2020.

Les secteurs de l’énergie et des mines ne sont pas en reste. Et pour cause, la société britannique Lekela va investir 300 millions de dollars dans le projet de parc  éolien Taïba Ndiaye, le plus grand projet d’énergie éolienne d’Afrique de l’Ouest avec 158 MW. Il permettra de générer jusqu’à 11% de l’électricité produite au Sénégal. La société britannique Toro Gold a investi 170 millions de dollars dans la mine d’or Mako à Kédougou, dans le respect des normes environnementales et sociales les plus strictes. Il a été officiellement inauguré le 17 novembre 2018 par le Président Macky SALL.

La Grande Bretagne fait également partie des plus grands investisseurs dans le secteur horticole sénégalais. La Société de Cultures Légumières et West Africa Farms produisent des légumes destinés au Royaume-Uni et à d’autres marchés, créant des milliers d’emplois et générant des dizaines de millions de dollars en recettes d’exportation.

Soutien technique dans les secteurs du pétrole et du gaz

Le Royaume-Uni est un partenaire privilégié pour l’atteinte des normes de l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) au Sénégal. Le Royaume-Uni a également soutenu des échanges entre experts sur le contenu local et la gouvernance des ressources naturelles avec des institutions britanniques de premier plan telles que l’Université de Dundee, ainsi qu’un partenariat de recherche entre l’Université de Manchester et des institutions sénégalaises.

Pour le développement social et économique, le Royaume-Uni est l’un des rares pays à avoir atteint l’objectif des Nations-Unies de 0,7% de PIB consacré à l’aide au développement international. Au Sénégal plus de 40 millions de livres sont investis par an. À titre d’exemples : le Royaume-Uni est le plus important donateur bilatéral du Partenariat Mondial pour l’Education. La Secrétaire au développement Penny Mordaunt, a annoncé une contribution de 225 millions de livres sterling au cours des trois prochaines années lors de la conférence sur la reconstitution des ressources organisée par les Présidents Macky SALL et Emmanuel MACRON à Dakar en février 2018.

Le Programme de Construction de la Résilience et l’Adaptation aux Extrêmes Climatiques et aux Catastrophes (BRACED) est un autre programme d’aide britannique mis en place au Sénégal qui a permis d’aider les populations à mieux résister aux phénomènes climatiques extrêmes, à la fois dans les communautés rurales et à Dakar.

Le Département du Développement international Britannique (DFID) a lancé un programme phare sur la Santé Sexuelle Intégrée des Femmes, présenté par deux consortiums dirigés par Marie Stopes International et la Fédération internationale pour la planification familiale dans 27 pays.

Au Sénégal, ce programme s’appuie sur l’investissement du Royaume-Uni pour prévenir les décès maternels, soutenir l’éducation et la fourniture de services de santé intégrés. Le Royaume-Uni soutient les progrès en matière de planification familiale volontaire. D’autres programmes de coopération sont attendus au Sommet Grande Bretagne-Afrique. Il est à noter que le programme Manufacturing Africa devrait débuter ses activités au Sénégal  en  2020.  Ce  programme  du  Département  britannique  pour  l’Aide  au Développement a pour objectif d’attirer l’investissement direct extérieur dans le domaine de l’industrialisation.

Financement du développement

Les institutions britanniques de financement du développement, CDC Group et PIDG, jouent un rôle déterminant dans les grands projets au Sénégal. Le groupe CDC a financé des projets dans le domaine de l’énergie tels que les installations solaires de Senergy et Ten Merina. Il a également investi dans des entreprises telles que Senbus Industries et les Ciments du Sahel. Le PIDG a financé des projets de grande envergure comme l’Aéroport International  Blaise  Diagne (AIBD) et  le  terminal  à  conteneurs  du  port  de  Dakar.

L’engagement du PIDG à hauteur de 20 millions d’euros dans la centrale solaire de Bokhol a été essentiel pour le lancement du projet, et a généré une énergie propre à moins 50% par kilowattheure par rapport au bouquet énergétique existant.

Dans le domaine de sécurité

Le Sénégal et Royaume-Uni travaillent ensemble pour lutter contre les menaces communes, notamment le terrorisme, les crimes organisés et la migration irrégulière. A cet effet, le Royaume-Uni a créé un poste d’Attaché de Défense à Dakar en janvier 2016 afin de renforcer les liens militaires entre nos deux pays. Le Sénégal travaille également en étroite collaboration avec l’Agence Nationale de Lutte contre la Criminalité (NCA).

Le Royaume-Uni et le Sénégal collaborent pour soutenir les missions de maintien de la paix des Nations Unies. Le Royaume-Uni a créé un centre de formation en anglais pour le maintien de la paix à Dakar. Les deux parties ont aussi travaillé pour développer les meilleures pratiques de lutte contre l’exploitation et les abus sexuels commis par les soldats de la paix.

Le Royaume Uni est aussi présence dans les secteurs de l’éducation et de la culture

La présence du British Council au Sénégal depuis 1965 illustre la profondeur de la coopération avec Royaume Uni en matière d’éducation et de culture. Le British Council propose des cours en langue anglaise et des examens et encourage les liens éducatifs et culturels entre les deux pays tel que le nouveau programme d’apprentissage de la langue anglaise dès le niveau primaire s’appelant “English Connects”. D’autres programmes portent sur: le développement des compétences en entrepreneuriat & la promotion de l’économie créative;  la promotion des liens entre les écoles par le biais du programme Connecting Classrooms ;  l’utilisation du sport pour promouvoir l’inclusion, à travers le programme Premier Skills & la promotion de la musique dans les écoles. En outre, le programme de bourses d’études « Chevening » du Royaume-Uni est actif au Sénégal depuis 30 ans et a pour objectif d’accompagner les dirigeants du Gouvernement, des entreprises et de la société civile.

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*