Skip to Content

Démission de Mame Mbaye Niang : Ce qui s’est passé avec le PRODAC

Démission de Mame Mbaye Niang : Ce qui s’est passé avec le PRODAC

Be First!
by juin 11, 2018 A la une, Politique

NETTALI.SN – Le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang qui vient de rendre le tablier l’a fait sur la demande de ses proches, après la publication du rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur sa gestion, à l’époque où il avait en charge le ministère de la Jeunesse, du Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC) et qui est parue dans la presse.

Selon le quotidien Enquête de ce lundi 11 mai, le rapport de l’IGE paru dans la presse met à nu une foultitude d’irrégularités dans la gestion du PRODAC. « Dans cette affaire, l’on éventre un scandale financier sans précédent avec un lot de détournement d’objectifs sur fond de surfacturation et de clientélisme politique et qui implique, outre les services du ministère de la Jeunesse, la société israélienne Green 2000, Locafrique et la société de communication 3M universelle », rapporte Enquête.

C’est la compagnie de crédit-bail Locafrique qui a signé un contrat de financement du PRODAC pour un montant de 29 600 536 000 FCFA. Et les « dirigeants du PRODAC sont accusés d’avoir signé dès le départ du projet, un contrat par entente directe avec la compagnie israélienne Green 2000 sans au préalable avoir le quitus de la Direction centrale des marchés publics (DCMP) et sans pouvoir justifier que la société a l’exclusivité du développement du concept des DAC.

Des accusations que rejette naturellement l’entourage du ministre Mame Mbaye Niang et qui s’appuie sur la décision n°198/15/ARMP/CRD du 15 juillet 2015, prise par le Comité de règlement des différends statuant en Commission litige sur la demande d’autorisation du PRODAC de passer un marché en entente directe avec Green 2000 en vue de la réalisation des DAC. C’est donc l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui, à titre exceptionnel, a autorisé le PRODAC à contracter avec la société Green 2000 pour la réalisation des DAC de Séfa (Sédhiou), Keur Samba Kane (Diourbel), Keur Momar Sarr (Louga) et Itato (Kédougou).

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*