Skip to Content

Désertion : Le capitaine Mamadou Dièye sous la menace d’une radiation et d’une sanction pénale

Désertion : Le capitaine Mamadou Dièye sous la menace d’une radiation et d’une sanction pénale

Be First!

NETTALI.SN – L’armée sénégalaise brise le silence dans l’affaire du capitaine Mamadou Dièye, mis aux arrêts depuis vendredi dernier, pour désertion. Dans un communiqué de la Direction des relations publiques des armées (DIRPA) parvenu au quotidien Enquête dans son édition de ce mercredi 16 mai, L’Etat-major cherche à rétablir la vérité.

Le capitaine Mamadou Dièye est ainsi présenté comme déserteur et non comme démissionnaire, aux yeux de l’Etat-major des armées. Le communiqué explique que le capitaine Mamadou Dièye a formulé une demande de disponibilité le 09 février 2017, alors qu’il servait au 25ème Bataillon de reconnaissance et d’appui basé à Bignona.

C’est ainsi que renseigne le communiqué parvenu à Enquête, « sans attendre l’aboutissement du traitement de sa requête, le capitaine Dièye a délibérément choisi d’abandonner son unité à Bignona pour se rendre sur la Petite Côte à Mbour, pour y travailler au profit d’une société privée ».

Signalé comme manquant, il rejoint son unité après sommation, mais s’absentera à nouveau après. « Ainsi, après six jours d’absence, il a été porté déserteur et à ramener au corps le 17 avril 2017 conformément à l’article 107 du code de justice militaire ».

Le communiqué rappelle que « conformément à l’article 17 de la loi n°62-37PR/MFA du 18 mai 1962 fixant le statut général des officiers d’active des Forces armées, la disponibilité, tout comme la démission, n’a d’effet que si elle est acceptée par l’autorité investie du pouvoir de nomination, en l’occurrence, le Président de la République, Chef suprême des armées ».

Pour le moment, selon le communiqué, le capitaine Dièye fait l’objet de sanctions disciplinaires compte tenu de la nature et de la gravité des fautes commises. Ce qui n’exclut pas qu’il puisse faire l’objet de sanctions statutaires, notamment la traduction devant un conseil d’enquête en vue de sa radiation.

Cumulativement à ces sanctions, le capitaine Dièye sera traduit, comme tout déserteur, devant les juridictions ordinaires à formation spéciale pour désertion à l’intérieur en temps de paix.

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*