Skip to Content

Donald Trump conteste avoir qualifié Haïti et des pays africains de «pays de merde»

Donald Trump conteste avoir qualifié Haïti et des pays africains de «pays de merde»

Be First!
by janvier 12, 2018 A la une, International

Plusieurs médias américains déclarent que le président des Etats-Unis aurait dénoncé l’immigration en provenance de «pays de merde» jeudi lors d’une réunion à la Maison Blanche.

Le président américain Donald Trump a contesté vendredi avoir utilisé, lors d’une réunion sur l’immigration, l’expression «pays de merde», ou «trous à rats» suivant les traductions («shithole countries» en version originale) qui a suscité une vague d’indignation aux Etats-Unis et à travers le monde. C’est, comme souvent, via Twitter et à l’aube que le locataire de la Maison Blanche a réagi à cette nouvelle polémique sur ses propos, qualifiés de «choquants et honteux» par l’ONU.

S’appuyant sur des personnes présentes lors de la réunion de jeudi à la Maison Blanche, plusieurs médias américains ont cité le président dénonçant l’immigration en provenance de «pays de merde» tels que Haïti ou des pays africains. «Le langage que j’ai utilisé lors de la réunion était dur mais ce ne sont pas les mots utilisés», a répondu le milliardaire.

«Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?», aurait demandé le président Trump lors des discussions jeudi, selon le Washington Post , qui cite plusieurs sources anonymes. Selon elles, Trump faisait référence à des pays d’Afrique ainsi qu’à Haïti et au Salvador, expliquant que les Etats-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège. «Pourquoi avons-nous besoin de plus d’Haïtiens ?», aurait encore demandé le président.

«Jamais dit quelque chose d’insultant sur les Haïtiens»

Dans un deuxième tweet vendredi, Donald Trump a affirmé n’avoir

«jamais dit quelque chose d’insultant sur les Haïtiens outre le fait que, et c’est une évidence, Haïti était un pays très pauvre et en difficulté. Je n’ai jamais dit « virez-les ». Inventé par les Dem (l’opposition démocrate, ndlr). J’ai une relation merveilleuse avec les Haïtiens», a tweeté le président américain, ajoutant qu’il devrait probablement enregistrer ses réunions.

LIBERATION​

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*