Skip to Content

Fausse alerte au Camp pénal : Lp pour Guy Marius : encore 5 jours de suspense  

Fausse alerte au Camp pénal : Lp pour Guy Marius : encore 5 jours de suspense  

Be First!
by janvier 17, 2020 A la une, Actualite, Société

L’activiste entrevoit le bout du tunnel. Ce dernier week-end de galère éprouvé dans sa cellule de Camp pénal, Guy Marius Sagna peut égrener son chapelet et prier sur le Croix pour que ses conseils  décrochent de la Chambre d’accusation le sésame lui offrant une liberté provisoire. C’est mardi prochain que sa défense évoque le dossier dans le fond avant de déposer, encore une fois, une demande de liberté provisoire.

Les conseils de Guy Marius Sagna et ses deux compagnons d’infortune vont plaider le dossier devant la chambre d’accusation. C’est Mardi prochain que Maître Moussa Sarr et ses pairs évoqueront l’affaire devant le juge avant le dépôt d’une demande de liberté provisoire. La procédure qui attaque le sort singulier réservé à l’activiste a toutes les chances d’aboutir. A tout le moins, le contexte chargé sur le plan politico-social peut faciliter l’octroi d’une liberté provisoire par le juge. Ainsi, l’activiste devra prendre son mal en patience et prier pour que ses conseils soient inspirés face à la chambre d’accusation. Autant il sera loisible, aux robes noires, de démontrer que les manifestants ont été arrêtés pour les mêmes faits et que Guy Marius et le reste de la troupe doivent bénéficier des mêmes faveurs que Babacar Diop et compagnie, autant la charge singulière qui pèse sur le leader de Frapp France dégage reste un souci de taille pour les conseils de la défense. En effet, poursuivi pour outrage à agent, Guy Marius Sagna traîne ce grief lourd qui risque de corser son cas singulier. Seulement, le contexte plaide en la faveur de l’activiste et la pression sociale sur la question de la hausse de l’électricité replace son cas au centre de l’actualité politique. La porte de sortie de crise évoquée par le Médiateur de la République, Alioune Bdara Cissé, qui a reçu l’approbation de la plateforme Noo Lank pour une audience avec le président de la République bute désormais sur le dénouement du dossier. Les camarades de Babacar Diop estiment que la libération de leurs camarades est le seul préalable avant la possibilité de rendre effective cette médiation qui ne se fera pas en l’absence de Guy Marius Sagna, héros emprisonné et personne morale de ce mouvement citoyen contre la hausse du prix de l’électricité. (Kritik)

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*