Skip to Content

La Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine

La Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine

Be First!
by août 9, 2018 International

Le président colombien sur le départ Juan Manuel Santos, lors d’une interview pour l’agence Reuters au palais présidentiel à Bogota, le 30 juillet 2018.

La Colombie a officiellement reconnu l’Etat de Palestine. La décision a été annoncée au lendemain de l’investiture du nouveau président Ivan Duque. Elle a été prise le 3 août, quatre jours avant que le président Juan Manuel Santos ne quitte ses fonctions. La Colombie était un des trois derniers Etats du continent sud-américain avec le Panama à ne pas avoir reconnu la Palestine.

C’est une gifle à un allié fidèle, dit le communiqué de l’ambassade d’Israël qui s’étonne du timing de la décision. Elle réjouit évidemment la mission diplomatique palestinienne et la communauté des Palestiniens établis ici, souvent depuis deux, trois, voire quatre générations.

Comment expliquer cette décision tardive de Juan Manuel Santos, très ami d’Israël ? Parce que son prix Nobel de la paix l’a exposé à des pressions de plus en plus fortes.

Le gouvernement d’Ivan Duque fait mine d’être agacé par la décision, comme s’il s’agissait d’un coup bas de son prédécesseur. Le nouveau ministre des Relations extérieures Carlos Holmes Trujillo a indiqué qu’il allait étudier la question, laissant entendre que la Colombie pourrait revenir sur sa décision.

Mais toutes les sources confirment qu’Ivan Duque et Carlos Holmes Trujillo ont été associés à la décision et l’ont approuvée. Au cours de sa campagne, Duque avait annoncé qu’il envisageait de déplacer l’ambassade de Colombie en Israël à Jérusalem, provoquant le tollé de cette communauté palestinienne qui est très puissante sur la côte et vote très à droite. Ivan Duque a dû faire marche arrière.

RFI

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*