Skip to Content

Le CONGAD demande au autorités d’aider les populations inondées de Rufisque au lieu de rester dans le déni des méfaits du TER

Le CONGAD demande au autorités d’aider les populations inondées de Rufisque au lieu de rester dans le déni des méfaits du TER

Be First!
by septembre 10, 2019 A la une, Société

Même si l’État fait la sourde oreille en minimisant les dégâts collatéraux du Train express régional (Ter), le Conseil des Organisations Non-Gouvernementales d’Appui au Développement (CONGAD) a tenu à le lui rappeler.

À travers un communiqué parvenu à Nettali, le Congad, par la voix de son président Amacodou Diouf, dit apprendre « avec tristesse que les populations de la ville de Rufisque vivent en ce moment des heures difficiles suite aux pluies diluviennes enregistrées ces derniers jours dans la région de Dakar. »

« En effet, poursuivent-ils, des voies de communication ont été endommagées, empêchant la fluidité de la circulation routière et des familles entières ont perdu le sommeil face à l’inondation de leur maison. Au vu des prévisions météorologiques, la situation risque d’empirer si rien n’est fait. »

Dès lors, « exprimant sa compassion aux populations de Rufisque et de toute autre localité du Sénégal en train de subir les affres des inondations », le Congad de rappeler que, « à Rufisque, les populations victimes ont exprimé leurs frustrations à travers les médias, en pointant du doigt les travaux du TER (Train express régional) et en rappelant qu’elles avaient prévenu les responsables de ces chantiers des conséquences néfastes qu’elles pourraient subir si des mesures de sauvegarde n’étaient pas prises avant l’hivernage. »

« Face à ces constats et alertes des populations, et malgré leurs appels de détresse, un haut responsable du Gouvernement a fait une sortie malheureuse, déniant le bien fondé des méfaits du TER, ce qui dénote un mépris total des victimes », se désole le Congad. Qui « condamne fermement cette attitude et appelle toutes les autorités concernées à faire preuve de meilleures diligences pour soulager les sinistrés. »

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*