Skip to Content

Les caisses du COUD vides, les étudiants sans pain, ni toit…

Les caisses du COUD vides, les étudiants sans pain, ni toit…

Be First!
by novembre 6, 2018 A la une, Economie

NETTALI.SN – Malgré le démarrage de l’année académique 2018-2019, les restaurants universitaires sont toujours fermés. Les chambres fermées. Aucune des prestations en dehors des urgences médicales n’est en cours. De quoi soulever l’ire des étudiants qui ont manifesté, ce lundi, et qui menacent de durcir le ton d’autant que le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) leur a clairement indiqué qu’il ne peut pas, pour le moment, avancer une date pour l’ouverture des restaurants sous le prétexte que l’Etat leur doit de l’argent.

Un argument fallacieux qui cache la réalité des faits. En vérité, si le COUD prive les étudiants de restauration, c’est qu’il n’y plus d’argent dans ses caisses. Non seulement les services de Cheikhou Omar Hanne doivent de l’argent aux restaurateurs mais ils peinent aussi à payer les salaires du mois d’octobre.

Pis, les contractuels sont restés trois mois sans salaire. Une tension financière qui remet au goût du jour la gestion des structures publiques par des politiques affiliés au parti au pouvoir et qui bénéficient de tous les passe-droits. Toutefois, quelque soit la situation, l’Etat va trouver des sous pour l’ouverture des restaurants à quatre mois de l’élection présidentielle. Sans chercher à savoir pourquoi le budget s’est épuisé avant terme…

 

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*