Skip to Content

Les révélations de Latyr Niang : « Boko Haram voulait m’enrôler avec de l’argent »

Les révélations de Latyr Niang : « Boko Haram voulait m’enrôler avec de l’argent »

Be First!
by avril 13, 2018 Société

NETTALI.SN – Le procès des présumés terroristes se poursuit devant la Chambre criminelle de Dakar. Hier, jeudi, c’était au tour du septième accusé Latyr Niang de passer à la barre. Ce dernier a déclaré s’être retrouvé au Nigeria contre son gré. Pour cause, c’est en Allemagne qu’il comptait se rendre.

A en croire, l’accusé Latyr Niang, dont le quotidien L’As de ce vendredi 13 avril rend compte de l’audition devant la barre, il a été amené au Nigeria contre son gré par son ami Aboubakry Guèye. Il indique que pour l’enrôler, les djihadistes ont tenté de l’appâter en lui montrant une chambre remplie d’argent.

Poursuivi pour « acte de terrorisme par menace, association de malfaiteurs, blanchiment de capitaux, apologie de terrorisme et financement de terrorisme », Latyr Niang soutient qu’Aboubakry Guèye lui avait dit d’aller chercher Dieu au lieu de se focaliser sur l’argent.

A en croire, l’accusé, c’est avec 250 000 FCFA qu’il a effectué son voyage en quittant Rosso pour rallier Kaolack. « Ce qui m’a donné confiance pour ce voyage, c’est que les gens qui étaient à bord du véhicule, discutaient du voyage vers l’Espagne et l’Allemagne », soutient-il.

« Ils ont ainsi rallié Niamey et Difa avant que deux motos ne viennent les prendre par la suite en traversant avec eux un cours d’eau. Sur les lieux, Aboubakry l’a présenté sous le nom de Ya Aba Moussa », relate le quotidien L’As. Latyr Niang soutient qu’ils ont été installés dans une très jolie maison, mais ne savait qu’il était au Nigeria.

Il déclare, que pour l’enrôler en l’absence d’Aboubakry, un homme est venu le chercher pour l’amener dans une maison. Selon lui, l’homme en question, « lui a montré une chambre remplie de liasses d’argent en euros, CFA, dollars et autres monnaies. Il voulait me donner cet argent, à condition de rester là-bas et j’ai dit niet ».

Latyr Niang indique, rapporte toujours L’As que c’est quand il a vu un drapeau blanc avec des écritures noires au milieu, qu’il a su qu’il était dans le camp de Boko Haram. Du coup, il a manifesté son intention de revenir à Dakar. Par la suite, il a réussi à fuguer pour revenir au Sénégal ».

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*