Skip to Content

Ligue des champions : Cristiano Ronaldo et le Real Madrid triomphent à Turin 

Ligue des champions : Cristiano Ronaldo et le Real Madrid triomphent à Turin 

Be First!
by avril 3, 2018 A la une, International

Emmené par un fantastique Cristiano Ronaldo, le Real Madrid s’est imposé 3-0 en quarts de finale aller de la Ligue des champions à Turin, sur la pelouse de la Juventus.

Le match : 0-3

Double champion d’Europe en titre, le Real Madrid continue de faire des ravages en Europe. La Juventus avait à cœur de se rattraper de sa lourde défaite subie lors de la finale face aux Merengue en mai dernier (1-4) ? C’est raté. L’équipe de Zinédine Zidane a ébloui de sa classe le Juventus Stadium, en quarts de finale aller de l’épreuve (3-0), et déjà posé un pied et demi dans le dernier carré.

Le film du match

Efficace d’entrée, plus consistant, plus sûr de sa force, le Real Madrid a une nouvelle fois pris le meilleur sur le champion d’Italie, dans le sillage d’un gigantesque Cristiano Ronaldo. Comme à Cardiff, le Portugais a ouvert le score (3e). Vexée d’avoir aussi vite craquée, la Juve a, comme au pays de Galles, poussé, sans cette fois parvenir à trouver la faille.

Même si elle a parfois confondu vitesse et précipitation, l’équipe de Massimiliano Allegri aurait pourtant mérité de marquer au moins un but. Mais Navas a brillé dans le but madrilène (23e), Varane s’est montré déterminant à bout portant devant Barzagli (38e), Dybala a manqué de chance sur un coup franc (56e), alors qu’une main involontaire de Casemiro dans la surface n’avait pas été sifflée (44e) et que Kroos avait trouvé la barre sur une frappe monstrueuse (36e).

La suite ? Un chef d’œuvre de Ronaldo (voir ci-dessous) et un dernier but de Marcelo (72e) pour mettre définitivement fin au suspense, un tir sur la barre de Kovacic (87e), et deux actions gâchées par la Juventus dans le temps additionnel.

Averti, Sergio Ramos sera suspendu à Bernabeu, mais les Merengue, placés sur la voie royale, ne devraient pas en subir préjudice. Privée pour le retour de Betancur et de Dybala, expulsé pour un second avertissement (66e), la Juventus est confrontée à un improbable exploit. Et objectivement, on ne voit pas comment elle pourrait renverser cette situation.

Le joueur : Ronaldo, le Juventus Stadium à ses pieds

Déjà auteur d’un triplé lors de la large victoire (4-1) obtenue en finale la saison dernière, Cristiano Ronaldo a de nouveau fait mal à la Juventus. Très mal, même, avec deux buts et une passe décisive à son compteur. Venu couper un centre d’Isco d’un superbe extérieur du droit au premier poteau, l’attaquant du Real a marqué après trois minutes de jeu, traçant la voie du succès pour son équipe.

Le chef-d’œuvre est arrivé en seconde période lorsque CR7 s’est envolé dans les airs et, dans la grâce d’un retourné digne d’Olive et Tom, a trompé Buffon, médusé sur sa ligne (2-0, 64e). Un geste prodigieux, d’une rare classe, qui a engendré des applaudissements dans tout le Juventus Stadium, à la plus grande émotion du Portugais. Passeur décisif pour Marcelo, Ronaldo aurait pu signer un triplé en fin de match. Qu’importe : il avait déjà fait suffisamment fait.

Et les chiffres de Ronaldo sont fous. Totalement fous. En marquant au Juventus Stadium, CR7 a porté son record à 119 réalisations en C1, signant ses 13e et 14e de la saison dans l’épreuve. Et ce n’est pas tout. L’international portugais a trouvé la faille lors des neuf derniers matches auxquels il a pris part. Surtout, il est devenu le premier joueur à marquer lors de dix rencontres de suite en Ligue des champions. Le débat pour savoir lequel est le plus grand entre Messi ou Ronaldo continuera de faire rage tant que les deux joueurs illumineront les terrains. Mais une chose est sûre : Cristiano Ronaldo est unique.

L’arrêt : Navas met à terre Higuain

Le score était de 1-0 lorsque Keylor Navas a réalisé un arrêt sensationnel pour le Real Madrid. Sur un coup franc frappé côté gauche par Paulo Dybala, Gonzalo Higuain s’est jeté pour reprendre de l’intérieur du pied droit aux six mètres. Le tir, puissant et bien placé, semblait imparable. Mais le gardien costaricien s’est envolé, avant de réussir une horizontale et détourner le ballon sur sa droite. Une parade somptueuse et décisive, qui a permis aux Merengue de conserver la tête dans cette rencontre.

Lequipe.fr

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*