Skip to Content

La CAF : Promotion de techniciens locaux auprès des fédérations nationales et des clubs

La CAF : Promotion de techniciens locaux auprès des fédérations nationales et des clubs

Be First!
by décembre 16, 2020 A la une, International, Sport

La Confédération africaine de football (CAF) a pris une série de mesures concernant la formation des techniciens africains. Cela, pour amener les fédérations nationales et les clubs à choisir des techniciens locaux, a annoncé son directeur chargé du développement, l’Angolais Raoul Chipenda. Il ajoute « qu’en misant sur la qualité de nos entraîneurs. Il y aura plus d’opportunités dans le choix des entraîneurs. Afin que, lorsqu’il s’agit de choisir un entraîneur, les fédérations et les clubs donnent plus d’opportunités à ceux qui sont à la maison ». Par ailleurs, « les règles et procédures de la Convention des entraîneurs de la CAF font partie d’une procédure mondiale de reconnaissance mutuelle des diplômes d’entraîneurs, entre les confédérations » a rappelé Raoul Chipenda. Donc ces règlements et procédures doivent être conformes aux principes internationaux de la formation des entraîneurs, poursuit-il. En rappelant que la CAF avait suspendu l’organisation de cours d’entraîneurs en Afrique en juillet 2017, en raison d’irrégularités constatées dans la formation. « Nous avons commencé à travailler sur la première convention des entraîneurs de la CAF, ce travail s’est achevé en décembre 2018. En impliquant, le staff de la Confédération Africaine de Football », a expliqué Raoul Chipenda. Selon lui, le projet de convention a été partagé avec les différents acteurs concernés pour qu’ils puissent l’appliquer. Sur ce, la formation des entraîneurs a repris en mars 2019, mais seulement pour les diplômes CAF D et CAF, a-t-il indiqué. Pour lui, il ne suffisait pas seulement d’envoyer le processus de candidature de la convention des entraîneurs de la CAF à toutes les fédérations. Mais, il fallait inciter les associations membres à investir dans la formation continue de leurs entraîneurs. D’où la décision de la commission technique et de développement d’exiger d’eux, lors des compétitions interclubs la présentation d’une licence CAF A, a rapporté APS.

Marie Pierre NIANE

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*