Skip to Content

Mise en œuvre de la phase 2 du PSE:  Amadou Hott livre un bilan d’étape flatteur devant les bailleurs

Mise en œuvre de la phase 2 du PSE: Amadou Hott livre un bilan d’étape flatteur devant les bailleurs

Be First!
by octobre 1, 2019 Economie

Le ministre de l’économie, du plan et de la coopération a passé en revue les axes forts de la seconde phase du pse, lors du démarrage de l’atelier de validation de la revue annuelle conjointe (RAC 2019). Amadou Hott qui entretenait les partenaires du développement et les acteurs sur les acquis et état d’exécution des programmes de l’Etat dit s’engager, pour le suivi-évaluation des politiques publiques,  à adopter une culture de reddition des comptes

                                                                    

Sur ce bilan de la fin de la mise en œuvre du plan d’action prioritaires 2014-2018 et l’adoption de la deuxième phase du PSE, le chef de département de l’économie saluera l’engagement des partenaires pour la marche vers l’émergence expliquant comment les ressources ont été utilisées. Selon le ministre, les secteurs vitaux comme l’agriculture, l’énergie, les infrastructures, l’habitat et le tourisme ont capté les fonds durant la période 2014-2018 et les politiques dédiées ont permis de prendre en compte le développement du capital humain, la sauvegarde de l’environnement, l’autonomisation économique des femmes, la lutte contre les inégalités, la gouvernance et le renforcement de la sécurité des personnes et des biens. Ces investissements ont permis d’atteindre des résultats probants pour asseoir les fondements  de l’émergence, Selon Amadou Hott qui renseigne que sur le plan macroéconomique, notre économie s’installe progressivement sur une trajectoire de croissance forte et durable, conjuguée à une maitrise du déficit budgétaire et un faible niveau de l’inflation. D’ailleurs, le taux de croissance de plus de 6% réalisé durant des années successives permet une projection pour la réalisation  du programme de développement 2030 des Nations Unies et l’Agenda 2063 de l’union Africaine.

Kritik

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*