Skip to Content

Moustapha Diakhaté sur les pénuries d’eau à Touba : « le remède est dans la fin de la gratuité »

Moustapha Diakhaté sur les pénuries d’eau à Touba : « le remède est dans la fin de la gratuité »

Be First!
by octobre 18, 2019 A la une, Actualite, Religion

«Depuis plusieurs décennies la Ville de Touba est confrontée, pendant et en-dehors du Magal, à l’insuffisance et à la mauvaise qualité de l’eau. La forte teneur en sel et sa couleur saumâtre fait que l’eau de Touba est tout sauf potable » », fait remarquer le ministre-conseiller Msoustapha Diakhaté dans un post sur sa page facebook

Un état de fait qui provoque son ire. «Cette situation est indigne de la Capitale de l’une des plus grandes communautés musulmanes du Sénégal », s’offusque-t-il, avant de mettre le point sur la cause de cette récurrente d’eau dans la ville sainte de Touba.

« La principale cause des déficits et autres pénuries c’est la gratuité de l’accès à l’eau pour une population qui varie entre 1 à plus de 4 millions de personnes selon les périodes », révèle-t-il.

« Heureusement, se félicite-t-il,  de plus en plus de voix s’élèvent pour s’interroger sur la politique de l’approvisionnement en eau de Touba. Les gens se rendent compte que la gratuité de l’eau ne peut plus continuer. Il faut donc sortir des discours démagogiques, populistes, cesser de placer les populations dans une situation d’assistanat et les responsabiliser: l’eau n’a pas de prix mais elle a un coût ».

Pour le ministre-conseiller, le ravitaillement correct de Touba en eau de qualité exige des réformes en profondeur.

Il indique : «Dans cette perspective, l’Etat et les autorités religieuses doivent trouver un partenaire stratégique à l’instar de la SDE pour produire et distribuer l’eau à intérieur de la Ville. Le partenariat avec la SDE avec l’Etat est exemple positif d’une gestion de l’eau passée au secteur privé. Cela a permis en moins de dix ans, la réduction des pertes par deux et la desserte a été améliorée avec des tarifs pratiquement inchangés! »

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*