Skip to Content

Procès de présumés jihadistes : Imam Ndao enfoncé

Procès de présumés jihadistes : Imam Ndao enfoncé

Be First!
by avril 11, 2018 A la une, Société

NETTALI.SN – Le débat dans l’affaire dite Imam Ndao s’est ouvert hier mardi 10 avril dans l’après-midi. La bataille de procédure judiciaire terminée, Imam Alioune Ndao et ses 29 co-accusés sont attraits pour des faits de terrorisme devant la Chambre criminelle à formation spéciale du Tribunal de grande instance de Dakar.

Le quotidien Enquête qui rend compte dans son édition de ce mercredi, informe que l’audience d’hier a démarré avec les auditions de Mohamed Ndiaye et Ibrahima Diallo. Ils se sont livrés à des dénégations et contradictions, selon Enquête.

Mohamed Ndiaye est celui par qui de nombreuses arrestations ont été opérées suite à des aveux circonstanciés lors de l’enquête. A la barre, il a adopté comme méthode de défense, la dénégation avec des tergiversations et contradictions.

Mohamed Ndiaye qui porte le pseudo Abu Youssouf, reconnaît s’être rendu au Nigeria dans le fief de Boko Haram, seulement c’était pour y apprendre le Coran sur conseil du nommé Moustapha Diop. « J’avais acheté un terrain à Rosso, mais il m’a dit que devais quitter un territoire de mécréants pour aller en Syrie. Etant donné que je ne vis que pour le Coran et la Sunna, j’ai accepté afin de renforcer ma foi », soutient Mohamed Ndiaye.

Seulement en lieu place de la Syrie, c’est au Nigeria qu’il s’est rendu grâce à l’appui d’un certain Ibrahima Dallo qui lui a remis la somme de 100 000 FCFA. L’enquête menée, informe qu’il a subi une formation militaire au Nigeria ainsi que le maniement des armes. Lors de l’attaque de Goza, c’est lui qui conduisait le char.

Quant à Ibrahima Diallo, selon Enquête, il a contesté s’être rendu au Nigeria pour faire le jihad, mais plutôt pour se faire dans la religion, après des enseignements reçus au daara de Coki et Diourbel. C’est Zeid Bâ qui lui a suggéré un « voyage d’études » qu’il a fini par accepter, d’autant plus qu’il pouvait allier études et travail.

Dans sa déposition, Ibrahima Diallo a « mouillé » Imam Ndao, Matar Diokhané et son épouse Coumba Niang. Cette dernière lui aurait remis à son retour au Sénégal, 44 billets de 500 euros, soit 14 millions CFA environ. C’est ainsi qu’il indique avoir prêté 1,5 million à Imam Ndao et lui avoir confié 8 millions.

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*