Skip to Content

Procès Imam Ndao et compagnie : Mactar Diokhané traite le Procureur de pharaon

Procès Imam Ndao et compagnie : Mactar Diokhané traite le Procureur de pharaon

Be First!

NETTALI.SN – Le procès des supposés terroristes, Imam Aliou Ndao et compagnie s’est terminé hier, après le passage des accusés qui un à un, ont dit leurs derniers mots. Le délibéré du procès est prévu le 19 juillet prochain.

L’un des accusés, Mactar Diokhané, présumé cerveau de la bande, a déploré la médiatisation du procès. Le quotidien L’As dans sa livraison de ce vendredi 1er juin revient sur les propos de Mactar Diokhané, hier à la barre.

« M. le Président, j’ai suivi sur des plateaux télévisés, des experts se prononcer sur le terrorisme en m’accusant alors qu’ils n’ont aucune preuve. Un général de l’Armée a parlé de moi sans preuve. Si dans ce pays, on ne dit que la vérité, on saura qu’on n’a rien fait », soutient l’accusé.

Il ne s’en limite pas là. Au contraire, il descend en flammes le procureur. « Le Procureur est comme e pharaon qui croyait qu’il était le plus fort, alors que tel n’est pas le cas. Quant à Imam Aliou Ndao, il décrie les mauvaises conditions de sa détention. Selon lui, sa cellule est chauffée.

« J’avais tellement chaud que je pensais que ma tête allait éclater. Du coup, j’avais peur d’asperger ma tête d’eau à cause des douleurs atroces que je ressentais. On m’obligeait à prendre mes repas dans un endroit où se dégageait une odeur particulièrement nauséabonde. Quand, ils ont su que je supportais la chaleur dans ma chambre, ils ont fait émettre des rayons à l’intérieur de la cellule. Ainsi lorsque j’entre dans la pièce, il y a un appareil qui projette aussitôt des rayons. A chaque fois que je pose le pied sur le sol, le rayon s’active. Je souffre atrocement lorsque je viens au tribunal parce que mes jambes sont endolories », dénonce Imam Aliou Ndao.

 

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*