Skip to Content

Succession de Macky Sall:  Mouhamadou Cisse sort de la « short list »

Succession de Macky Sall: Mouhamadou Cisse sort de la « short list »

Be First!
by octobre 7, 2019 A la une

Sursaut, consensus fort autour du président Sall. Avoir les pieds sur terre dans la perspective du pays et de son avenir, rompre d’avec les débats de carrière, de personne. C’est Mouhamadou Makhtar Cisse tranchant qui a évacué la question sans sourciller. L’actuel ministre du pétrole et des énergies, souvent cité comme un challenger du président de la république, dans les habits d’un dauphin potentiel, a été sans équivoque sur ce débat malsain. Déjà qu’il n’a pas raison d’être et qu’il peut être nourri de toutes les intentions malsaines, l’ancien dg de la senelec estime que ce débat ne l’inspire pas. Il faisait face à Mamoudou Ibra Kane dans l’émission, jury du dimanche sur Iradio, hier

« Non ce débat ne m’inspire pas. Et, il ne peut pas m’inspirer » a-t-il répondu. Prématuré, il ne devrait même pas se poser au sein de la coalition présidentiel. « En tout cas, pas au sein du gouvernement. Il ne doit pas aussi se poser au sein de la majorité qui gouverne  » a-t-il déclaré. Pour l’ancien directeur général des douanes, « les priorités sont ailleurs mais on veut en permanence amener les sénégalais à des débats de carriére, de personne, alors qu’il faudrait avoir la perspective du pays et de son avenir », même s’il Macky Sall va arriver. Le ministre du pétrole et des énergies pense que cela devrait être discuté à l’interne sur l’initiative de Macky Sall lui-même. « Le moment venu, la discussion devrait se faire en interne et sur initiative exclusive du président de la république », note Makhtar Cisse qui soupçonne les absents sur la ‘’short list’’ d’être derriére ce débat.  «  C’est un débat qui peut nuire au pays beaucoup plus, qu’aux acteurs qui sont souvent cités, par ce qu’il y a beaucoup d’absents sur les listes qui circulent. Est-ce que ce ne sont pas ces absents qui organisent ce débat ? je ne vais pas faire un déni. Je vois mon nom circuler tous les jours sur les listes alors que moi je suis un haut fonctionnaire, inspecteur général d’Etat. Le président de la république m’a investi de sa confiance. Il m’a trouvé directeur général des douanes, nommé par son prédécesseur, il m’a confirmé à ce poste. Il m’a nommé ministre du budget, directeur de son cabinet, DG de senelec et, aujourd’hui, ministre du pétrole et des énergies. Vous pensez que j’ai le droit et l’indélicatesse de penser à autre chose qu’à être loyal envers cet homme, travailler avec lui et réussir les missions qui me sont confiées. Quand on a le privilège de faire autant dans ce secteur aussi sensible pour son pays ? J’appelle à un sursaut pour bâtir un consensus fort autour du président de la république, à travers le dialogue national auquel il a convié l’ensemble des acteurs de la vie nationale » a plaidé Makhtar Cissé

Kritik

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*