Skip to Content

Tentative d’arnaque politique dans le Saloum : Baye Niasse Ciss, vous vous trompez, vous trompez Kaolack et vous trompez le président

Tentative d’arnaque politique dans le Saloum : Baye Niasse Ciss, vous vous trompez, vous trompez Kaolack et vous trompez le président

Be First!
by avril 9, 2018 Opinion

NETTALI.SN – Le mot « Sargaal » a-t-il perdu son sens ? Qu’est-ce que Baye Ciss a pu réaliser à Kaolack pour que la sacralité du « Sargaal » soit foulée du pied au pied par des politiciens, devenus seconds couteaux par la vérité des bases politiques ? Pour quelle raison ces comparses ont osé heurter la conscience des Saloum-Saloum, en lui reconnaissant un mérite encore à l’état imaginaire et embryonnaire ? Ce sont les grosses questions que les populations de Kaolack se posent après la grande mobilisation virtuelle ou « Ndiaga-Ndiaye », orchestrée ce week-end par Baye Niasse Ciss D’ailleurs l’homme d’affaires, Serigne Mboup de CCBM, qui lui a demandé d’arrêter de se plaindre d’une guerre dont il serait victime, a promis de lui organiser un grand « Sargaal », le jour où il réalisera ses ambitions pour Kaolack. Une promesse qui doit lui servir de sujet de méditation.

Même s’il a essayé, laborieusement, dans son discours, face à toute la presse, de nier l’acheminement, à bord de cars «Ndiaga-Ndiaye» des gens du département, force est de constater que dans cette affaire tout est sous-tendu par une grossière mise en scène, qui pourrait être rejouée au Grand Théâtre. Sur cette mobilisation aussi virtuelle que le mérite qu’on « Sargaal », le Maire Aïssatou Ndiaye Ndiaffat, à qui l’on demande d’ailleurs si elle a vendu sa base politique de Ndiaffat, et tant d’autres responsables des localités environnantes de Kaolack, qui ont reçu leur quota de cars, ne le démentiront pas.

Le choquant «baattré» de Ndèye Saly Diop Dieng

La deuxième agression contre l’intelligence des kaolackois réside dans la tromperie qui entoure l’enveloppe de 32 milliards que Baye Ciss dit avoir mobilisé pour la mise en œuvre de son fameux Programme Kaolack Émergent (PKE). Au-delà de l’irréalisme, qui va certainement mettre le président de la République, Macky Sall, qui avec d’énormes efforts étatiques vient de trouver 30 milliards pour l’ensemble des jeunes et des femmes du Sénégal, mal à l’aise face au 32 milliards d’un seul homme pour les seules femmes de Kaolack, rien a été fait, ni vu comme réalisation, depuis le tonitruant Comité régional de développement (CRD), tenu il y a onze mois sur cette nébuleuse affaire.

Pis, les Kaolackois sont d’autant plus choqués, qu’à ce simulacre de « Sargaal » organisé à un moment inopportun, au cœur du bassin arachidier où le président de la République, Macky Sall, cherche encore une solution pour aider les cultivateurs à écouler leur production record, Madame le Ministre de la Femme, de la Famille et du Genre, Ndèye Saly Diop Dieng, a accepté de prendre un rôle sur cette scène de la tromperie en versant dans un « baattré (battant» soutenu de liasses de billets de banque.

Non… Baye Niasse Ciss, arrêtez cette tentative, amateur, d’arnaque politique dans la Saloum. Vous vous trompez, vous tentez de tromper Kaolack et vous trompez le président !

Décryptage de Abdoulaye KHOUMA

COJER KAOLACK

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*