Skip to Content

Violences sur des femmes handicapées vivant de la mendicité : Yatma Fall, le Président de la FASPH se dit choqué

Violences sur des femmes handicapées vivant de la mendicité : Yatma Fall, le Président de la FASPH se dit choqué

Be First!
by juin 11, 2018 A la une, Société

NETTALI.SN – Le Président de la Fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées (FASPH), Yatma Fall se dit vraiment choqué après les violences exercées par un agent de sécurité de proximité (ASP) sur deux femmes handicapées qui vivent de la mendicité. Il est choqué d’autant que « la mendicité est la conséquence d’une exclusion sociale de fait des personnes handicapées ».

Yatma Fall dénonce dans les colonnes du quotidien Enquête de ce lundi, dans une interview : « Certains de nos membres sont exclus de l’école et de la formation professionnelle. Notre système éducatif n’est pas inclusif. Du coup, la seule alternative qui s’offre à ces individus, c’est de tendre la main ».

Voilà pourquoi, martèle Yatma Fall : « Nous invitons l’Etat à régler la question de la mendicité de façon structurelle, en rendant accessible le système éducatif. Il doit aussi mettre en place le Fonds d’appui des personnes handicapées prévu par la Loi d’orientation sociale. Cette structure aura pour rôle de financer des activités créatrices de revenus aux handicapés qui sont dans la rue afin de leur permettre de retrouver leur dignité ».

Yatma Fall évoque les actions qui vont être entreprises par la FASPH pour donner une suite judiciaire à cette affaire de violences exercées sur les deux femmes handicapées. Il indique : « C’est un sentiment d’indignation que nous ressentons. Nous sommes vraiment choqués de voir de telles images. Nous sommes d’autant plus peinés que cette violence contre la dignité humaine a été commise un jour saint (vendredi), un mois saint (ramadan), période de concorde, de solidarité et de pardon. Ce qui est regrettable dans cette affaire, c’est que l’acte a été commis par des agents qui sont chargés d’assurer notre sécurité ».

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*