Skip to Content

Inondations dues aux travaux du Ter:  Le collectif « Jog Aar Teungedj » exige la  démission des élus  locaux

Inondations dues aux travaux du Ter: Le collectif « Jog Aar Teungedj » exige la  démission des élus  locaux

Be First!
by septembre 16, 2019 Actualite, Société

 

Suite aux désastres provoqués par les fortes pluies  enregistrées à Dakar, Rufisque semble être la ville qui en a le plus souffert de ces précipitations. En effet les eaux de pluie ont occasionnés d’énormes dégâts au point que les populations se sont retrouvées piégées sous le pont qui lie la ville et la capitale sénégalaise. Les habitants de Rufisque, qui crient sur tous les toits, accusent le  TER et les autorités électorales qui  « s’intéressent à la vieille ville qu’en période de joutes électorales ».  

Pour dénoncer cette situation, les Rufisquois se sont réunis autour d’un collectif dénommé « Jog Aar Teungedj . Ils  interpellent directement le président la République. Selon le coordonnateur, du collectif Abdou Lahad Diakhaté, « il urge que le Gouvernement envoie sur place une mission pour évaluer la situation en vue de trouver des solutions idoines ».   Ayant subi les affres des inondations à cause « des nuls ingénieurs du Ter » disent-ils, les rufisquois estiment qu’il est temps que ces derniers prennent en charge les spécificités de Rufisque dans la gestion du projet. Notamment l’installation des passerelles pour la mobilité des personnes, car précisent-ils, les passagers sont obligés d’enjamber les rails pour aller d’un quartier à un autre. Et passer en revue l’assainissement en particulier les canaux à ciel ouvert. Force est de constater que la majorité des intervenants ont fustigés la sortie des du DG de l’Apix et du ministre Oumar Guèye  qu’ils qualifient de mensongères. Ainsi le collectif Jog Aar Tenguegj donne un ultimatum de 20 jours à l’Etat central pour le lancement des travaux d’installation des passerelles chaque 500 mètres en vue de l’urgence de la rentrée des classes. Aussi, la réouverture de la voie de contournement de Layousse réclamant un plan d’urgence d’inondation pour éviter les effets dévastateurs des pluies.

 Avec un ton ferme, le coordonnateur de ce mouvement de dire : « L’APIX maître d’ouvrage  délégué du projet Train Express Régional est en grande partie responsable, les travaux du TER ont été une catastrophe à une catastrophe à Rufisque. Ces travaux, en aucun moment n’ont fait l’objet d’études sérieuses et concertées par rapport au système de canalisation et d’évacuations des eaux usées et pluviales existant depuis belle lurette dans la vieille ville ». Et de renchérir : « le canal de ceinture partant du Nord de la ville vers l’Ouest sur une distance de 2496 mètres a été obstrué par les travaux du TER à hauteur du quartier de Guendel empêchant aux eaux de pluies de pluies de se déverser correctement sur la mer. Conséquences, d’énormes dégâts au niveau des quartiers de Diamagueune, Dangou, Diorga  et Guendel. Ce manque d’approche technique et sociologue a conduit à ce que nous pouvons déjà qualifier de déluge, Rufisque sous les eaux, des quartiers entiers sont immergés, du jamais vu », clame Abdou. L. Diakhaté.

 Poursuivant sa diatribe il ajoute : « les rufisquois par ma voix exige la démission de leurs élus locaux, « les premiers responsables de cette situation dégradante ». Que l’on soit très claire l’argument du budget n’est guère valable dans ce contexte, le maire n’avait pas une obligation de résultat mais plutôt il nous devait une manifestation d’engagement en faveur de nos préoccupations. C’est dire qu’en définitive il n’y a pas pire supplice que d’être dirigé par ceux-là, ils ne méritent pas un mot de plus ».  Avant d’ajouter : « nous interpellons directement le président de la République Macky Sall, tout en plaçant en tous nos espoirs, car la souffrance des rufisquois n’a que trop duré et pour avoir réélu à hauteur de  54,65% nous sommes légitimement des ayants droits et souhaitons juste une chose être traité avec tout le respect et toute la considération nécessaire ».

Awa Junior Ndoye

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*