Skip to Content

Leona Niassene : La famille du défunt Khalife fait des révélations sur Macky et WADE

Leona Niassene : La famille du défunt Khalife fait des révélations sur Macky et WADE

Be First!
by novembre 9, 2019 A la une, Actualite, Religion

Fils du défunt Khalife de Léona Elhadji Ibrahima Niass, Ousmane Niass revient sur les visites nocturnes du chef de l’Etat, Macky Sall, à Léona, lorsqu’il a été éjecté de l’Assemblée nationale et du Pds. De même que les mallettes d’argent de l’autre camp pour que le guide religieux cesse tout soutien à l’opposant d’alors devenu président de la République. Il a été témoin de tout, la preuve par les photos qu’il détient toujours.

Le défunt Khalife général de Leona Niassène, Elhadji Ibrahima Niass rappelé à Dieu, en 2018, a été un des souteneurs spirituels du président Macky Sall de 2008 à 2012 quand il était dans la dèche. De ses visites nocturnes en solo jusqu’à la finalisation des travaux de la grande mosquée, en passant par les écrits du saint coran sur son corps, un fils d’Elhadji Ibrahima du défunt khalife revient sur les rapports qui dépassent l’entendement entre Macky Sall et son père. Les photos sont détenues par les membres de la famille. «Il était venu ici nuitamment le lendemain de sa démission à son poste de député à l’Assemblée nationale et son renvoi au Parti démocratique sénégalais. J’étais le témoin.

Dans leur entretien, Macky Sall lui fait part de ses projets. Au préalable, il l’informa de sa situation au Pds et la peur qu’il soit trainé en Justice par son ex-mentor. Il faisait tard dans la nuit», confie Ousmane Niass. «Le Khalife lui fait savoir qu’il ne doit craindre rien qui n’émane pas de Dieu. Il lui avait dit également qu’il sera élu président», ajoute-t-il «Des mallettes d’argent ont été envoyées pour arrêter son soutien à Macky, mais il refusa».

Selon non interlocuteur, Macky Sall était revenu une deuxième fois nuitamment, seul, pour rencontrer le défunt marabout. D’après lui, au bout de leur tête à tête, toujours en sa présence, Elhadji Ibrahima Niass écrit des versets de Coran sur son corps et lui demande de ne pas l’effacer. «Nous détenons les photos avec nous. Des mallettes d’argent ont été envoyées par l’autre camp pour qu’il arrête son soutien à Macky Sall. Il refusa. La dernière délégation vient lui demander d’être neutre à défaut de formuler des prières pour le camp de Wade, il refusa encore», informe le fils du défunt Khalife de Léona. «Macky Sall l’appelait à chaque instant pour l’informer de sa situation. C’est à la veille du démarrage de la campagne que Macky Sall a accepté de venir avec une délégation composée des membres de son équipe. Le marabout lui montre les travaux de la grande mosquée.

Lui, aussi, à son tour, lui fait des promesses allant dans le sens, une fois élu président de la République, qu’il achèvera ces chantiers. C’est ce qui a été fait. C’est le soutien spirituel de mon père qui est passé par là. Ce n’est pas un électorat. Nous ne faisons pas de la politique », rétablit Ousmane Niass. «Le jour de l’élection présidentielle, le marabout a passé la journée dans la chambre à formuler des prières. La chambre était devenue inhabitable en raison de la forte chaleur qui se dégageait. Alors que le climatiseur était allumé. Il est sorti à 13 heures en disant qu’il ne reste à Wade que des heures à passer au palais», poursuit-il. Selon Ousmane Niass, après l’achèvement des travaux de la grande mosquée de Léona, Macky Sall s’est déplacé jusqu’à la cité religieuse Niassène pour son inauguration en présence du Khalife Elhadji Ibrahima Niass. C’était en mars 2017, quelques mois précédant son rappel à Dieu survenu en novembre 2018. (Walf-groupe)

Previous
Next

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*